A contrecœur – les Verts et la CDU s’approchent

Après avoir réfléchi longtemps, la CDU à Stuttgart s’est finalement résolue à accepter les négociations concernant la formation d’un gouvernement Verts-CDU pour le Bade-Wurtemberg.

Une belle leçon d'humilité pour la CDU dans le Bade-Wurtemberg - Guido Wolf (CDU) sera le partenaire junior des Verts. Foto: Eurojournalist(e)

(KL) – A Stuttgart, la CDU grince des dents. Après sa lourde défaite aux élections régionales du 13 mars dernier, les conservateurs doivent maintenant se contenter du rôle du «partenaire junior» dans ce nouveau gouvernement. Mais les chiffres sont ce qu’ils sont – les Verts ont gagné les élections, le Vert Winfried Kretschmann restera donc ministre-président du Bade-Wurtemberg et la CDU doit accepter le second rôle dans ce nouveau gouvernement.

Après la création du Land Bade-Wurtemberg en 1952, suite à la fusion entre le Wurtemberg et le Pays de Bade, la CDU avait gouverné sans interruption pendant 57 ans. En quelque sorte, le Land «appartenait» à la CDU, jusqu’à ce qu’une coalition Verts-SPD n’accède au gouvernement à Stuttgart, aidé par les circonstances (protestations contre le projet de la gare souterraine à Stuttgart «S21» et surtout, l’accident nucléaire à Fukushima intervenu à quelques jours des élections régionales). Au niveau de la CDU, on pensait que cette perte du pouvoir dans le Bade-Wurtemberg allait être passagère, mais les élections du 13 mars dernier ont apporté la preuve que la CDU avait mal évaluée la situation. La CDU a dû se contenter de 27% des votes, dépassée largement par les Verts (33%) et il aura fallu deux semaines avant que la CDU ne se décide de finalement accepter les négociations avec les Verts.

Quelques heures après ces élections, le candidat de la CDU, Guido Wolf, avait rendu ces négociations difficiles en annonçant qu’il voulait former un gouvernement avec le SPD et le FDP, ce que le SPD avait immédiatement exclu. Nils Schmid du SPD avait alors déclaré que son parti n’allait pas se prêter à ce jeu du pouvoir en ignorant la volonté des électeurs. Mais tout cela fait maintenant partie du passé – on se dirige vers une coalition Verts-CDU.

Deux fois, des coalitions entre Verts et la CDU ont été expérimentées au niveau des Länder allemands. Entre 2008 et 2010, les deux partis avaient formé un gouvernement dans la ville-état de Hambourg, sous la direction d’Ole von Beust (CDU), mais ce «mariage de la raison» n’allait durer que deux ans. En 2010, les Verts quittaient cette coalition à cause d’une incompatibilité entre ces deux partis sur des questions fondamentales. Depuis le mois de janvier 2014, le Land de Hesse est également dirigé par un gouvernement formé par la CDU et les Verts, là aussi sous la direction d’un ministre-président de la CDU, Volker Bouffier. Dans le Bade-Wurtemberg, il s’agit donc d’une première – pour la première fois, une telle coalition sera dirigée par les Verts – qui eux, quittent de plus en plus le cercle des partis de la «gauche».

Les négociations prendront un certain temps, la CDU devra avaler des couleuvres – car les postes-clé dans le nouveau gouvernement du Bade-Wurtemberg reviendront aux Verts. On en saura plus dans quelques semaines. A suivre.

Kommentar hinterlassen

E-Mail Adresse wird nicht veröffentlicht.

*



Copyright © Eurojournaliste