(Spécial été 2022) – Cet homme doit être banni du Parlement Européen

L'eurodéputé bulgare et ultranationaliste Angel Dzhambazki a osé montrer le salut nazi dans l'hémicycle strasbourgeois du Parlement Européen. Il doit être banni.

Angel Dzhambatzki n'est plus digne de mettre un pied dans la maison de Simone Veil et Louise Weiss. Foto: ScS EJ

18 février 2022 – un eurodéputé bulgare se fait remarquer au Parlement Européen à Strasbourg pour avoir montré le salut hitlerien…

(KL) – Le Parlement Européen à Strasbourg, c’est la maison de Simone Veil et de Louise Weiss, un parlement qui ambitionne être la représentation des peuples d’Europe, élue démocratiquement, le rempart contre totalitarisme, haine, et fondamentalisme idéologique, et le gardien de la paix en Europe. Oser, comme la fait l’eurodéputé bulgare Angel Dzhambatzki mercredi dans l’hémicycle strasbourgeois, montrer le salut nazi, doit être poursuivi et puni, par tous les moyens. Cette homme vient de cracher sur la mémoire des millions de victimes de la folie meurtrière des nazis et là, ce n’est en rien tolérable.

L’homme n’est pas à son coup d’essai. A plusieurs reprises, Angel Dzhambatzki s’est déjà « distingué » par des remarques racistes et discriminatoires envers ses collègues eurodéputées, mais là, Dzhambatzki vient de perdre la dignité de siéger dans une assemblée qui décerne tous les ans le Prix Sacharov. Son immunité parlementaire doit immédiatement être levée pour qu’il ait à répondre de son geste devant un tribunal.

Pourtant, cet eurodéputé ne représente rien du tout. Elu au Parlement Européen grâce aux spécificités du droit électoral bulgare, son parti ultranationaliste VMRO n’a obtenu, lors des récentes élections législatives, qu’un pourcent des votes et ne dispose d’aucun siège au Parlement Bulgare. Dzhambatzki fait parti d’un des groupes eurosceptiques ou même eurohostiles au Parlement Européen, l’ECR, ce qu’il a souligné en lançant « Nous ne vous permettrons jamais de nous dicter ce qu’on doit dire et faire. Longue vie à la Bulgarie, la Hongrie, Orbán, Fidesz et l’Europe des états-nations.

En principe, ce serait d’abord à la Bulgarie de réagir immédiatement en rappelant Dzhambatzki qui lui, ne pourra plus non plus dignement représenter le peuple et le gouvernement bulgare. Mais cela ne doit pas empêcher le Parlement Européen d’explorer toutes les options juridiques pour bannir cette personne qui n’est plus digne de mettre un seul pied dans cette maison de Simone Veil et Louise Weiss. L’intégralité du monde politique européen s’est montré choqué par ce geste – maintenant, il s’agit de prendre des mesures pour laver ces murs de cet affront.

Kommentar hinterlassen

E-Mail Adresse wird nicht veröffentlicht.

*



Copyright © Eurojournaliste