Pas de panique – ils viennent pour faire les courses en France…

Le 3 octobre, les régions limitrophes de l’Allemagne doivent faire face à une « invasion » allemande. Qui sera, on vous le garantit, paisible…

Aujourd'hui, les Allemands arrivent massivement en France. Mais le soir, ils repartiront... Foto: Bundesarchiv, Bild 183-1989-1118-018 / Roeske, Robert / Wikimedia Commons / CC-BY-SA 3.0

(KL) – Si aujourd’hui, vous voyez arriver des hordes d’Allemands débarquer en Alsace, n’ayez pas peur. Ils ne viennent pas pour envahir le pays et ils ne fuient pas leur pays suite à l’entrée de l’extrême-droite au parlement allemand – ils viennent pour faire les courses et pour profiter de la beauté de l’Alsace. Donc, respirez un bon coup et attendez que ça passe – ils repartiront tous le soir…

Quand les Allemands débarquent en Alsace, il convient d’être prudent. Car les voisins allemands représentent un vrai danger – dans la circulation. Ainsi, aujourd’hui, vous verrez des personnes qui se lancent courageusement sur les passages pour piétons, estimant que c’est leur bon droit et en ignorant les voitures qui arrivent à 70 km/h en ville. Soyez prudents – dans la perception des touristes allemands, vous êtes obligés de vous arrêter…

Sinon, la fête nationale allemande renflouera les caisses des commerçants strasbourgeois, un peu comme lors des fêtes genre 14 juillet, 8 mai ou 11 novembre, lorsque les Alsaciens se rendent en Allemagne. Ce n’est donc pas une invasion, mais une visite entre voisins, avec la certitude qu’en fin de journée, les visiteurs rentrent chez eux.

Et non, contrairement à certaines rumeurs, les bouchons sur le Pont de l’Europe ne signifient pas que les Allemands viennent en masse pour demander l’asile suite à l’entrée de l’extrême-droite au parlement allemand – nous en sommes pas encore là.

Et pas de souci – demain, ce sera le 4 octobre et tout sera rentré dans l’ordre…

3 Kommentare zu Pas de panique – ils viennent pour faire les courses en France…

  1. Effectivement, nombre d’Allemands ont fait leurs emplettes dans la zone commerciale nord de Strasbourg (enfin, à Cora Mundo pour pas le mentionner). Il y a plus en plus de jeunes Allemands en visite à Strasbourg, et cela ressemble parfois à des sorties scolaires avec des accompagnateurs d’après ce que j’en ai vu. De plus en plus de visites de la Neustadt (quartier impérial) au programme également …

  2. Das gleicht sich aus. Dafür stehen wir wegen den andauernden Aktivitäten der anderen Rheinseite im Stau an den Kassen unserer Supermärkte. Cést la vie.

    • Eurojournalist(e) // 17. November 2017 um 11:35 // Antworten

      Na klar gleicht sich das aus und das ist ja auch gut so. Inzwischen ist es ja schon fast Tradition, dass man an Feiertagen im eigenen Land eben ins Land des Nachbarn fährt und dort einkaufen und/oder spazieren geht. Und die Kassen an den Supermärkten sind für den einen oder anderen ärgerlich, aber ein Segen für die Einzelhändler, was dann wiederum Arbeitsplätze sichert und schafft.

Hinterlasse einen Kommentar zu 3locations Antworten abbrechen

E-Mail Adresse wird nicht veröffentlicht.

*



Copyright © Eurojournaliste