Bilan de la présidence française de l’Union Européenne

Pour sa présidence, la France a défini 4 objectifs majeurs : la transition numérique, la transition écologique, la défense européenne et l’Europe sociale.

Le bilan de la présidence française de l'Union Européenne n'est pas exactement mirobolant. Foto: pexels.com / skitterphoto

(Alexandre Binder) – Chaque présidence du Conseil de l’Union européenne se fait par trios. Trois pays vont, pendant 18 mois, assurer la continuité des travaux de l’Union Européenne avec des objectifs communs. La France est le premier pays du trio actuel, depuis juillet, c’est le tour de la République Tchèque et en janvier 2023, de la Suède. Chaque pays a ses objectifs et il est temps d’analyser si la présidence de la France a réellement servi à quelque chose.

La France avait défini 4 objectifs, la transition numérique, écologique, l’amélioration de la défense européenne et crée une Europe sociale. Pour une fois, la France a réussi ses objectifs à la lettre. Mais forcément quand il s’agit de surveiller ce que quelqu’un d’autre à commencé, ce n’est pas très difficile. Le Digital Service Act (régulation des actions frauduleuses sur internet) et le Digital Market Act (règlement des marchés numérique européen), ont été proposés par la Commission Européenne en décembre 2020, ont été votés favorablement au parlement et sont rentrés dans une phase de trilogue. C’est une phase où le Parlement Européen, la Commission Européenne et le Conseil Européen mènent des discussions informelles pour discuter la version finale du texte. Cette partie peut prendre un mois comme des années. Le paquet climat, proposé par la Commission Européenne en juillet 2021, a été voté au Parlement Européen le 22 juin. Mais il doit encore subir des négociations jusqu’en 2024…

La défense européenne, un projet de « boussole européenne » présenté par le haut représentant Josep Borrell en novembre 2021, a été approuvée par le Conseil Européen en mars 2022. Sauf que, selon le site internet du Conseil Européen, approuvé ne signifie pas adopté… Encore un objectif qui a été commencé bien en amont et partiellement poursuivi sous la présidence française.

Le seul véritable succès de la France pendant cette présidence, est le volet d’une Europe sociale. En mai 2021, les chefs des 27 états membres se sont réunis de manière informelle à Porto et ont « convenu de continuer d’approfondir la mise en œuvre du socle européen des droits sociaux au niveau de l’UE et au niveau national », selon le Conseil Européen. Emmanuel Macron a pu participer à des réunions informelles pour faire adopter par le Conseil, la directive relative aux salaires minimaux adéquats dans l’UE le 7 juin 2022. Cependant il n’y aucune trace officielle.

Aucune institution, aucun journal ne décrit des actions supplémentaires. Oui, sous la présidence française, des règlements ont été votés, mais d’abord : ces actions n’ont pas été lancées par la France et avec un peu de chance, elles seront acceptées par les 27 dans 5 ans…

Kommentar hinterlassen

E-Mail Adresse wird nicht veröffentlicht.

*



Copyright © Eurojournaliste